La Région de Bruxelles-Capitale délivre le permis d’urbanisme pour le site du Tri Postal à la gare de Bruxelles-Midi

01 - Lobby and new Corridor.jpg

Une étape importante vient d’être franchie pour les voyageurs et les riverains de la 1ère gare internationale du pays, Bruxelles-Midi, et pour le personnel ferroviaire : la Région de Bruxelles-Capitale a attribué le permis d’urbanisme en vue de la rénovation et de l’extension du site du Tri Postal à la gare de Bruxelles-Midi, localisé le long de l’avenue Fonsny. Ce site abritera aussi le siège social et de nombreuses activités opérationnelles de la SNCB. Les travaux devraient débuter dans les prochains mois et seront exécutés par le consortium BESIX, BPC/BPI et Immobel.

Un enjeu pour la 1ère gare internationale

Ce projet a pour but premier de repositionner la gare de Bruxelles-Midi, qui concentre l’offre ferroviaire la plus importante du pays. Premier pôle intermodal belge, elle représente un carrefour ferroviaire majeur à l’échelle européenne.

La configuration des espaces et la circulation au niveau des entrées seront améliorées pour que les voyageurs puissent s’orienter plus facilement. L’entrée principale deviendra plus visible et accessible, et le prolongement d’un couloir sous voies jusqu’à l’avenue Fonsny permettra un nouvel accès direct aux quais, et une circulation plus fluide des voyageurs .

Toute l’interface de la gare avec le quartier sera aussi transformée, avec des espaces animés, agréables et sécurisants au rez-de-chaussée qui pourront accueillir de nouveaux commerces, services ou équipments publics.

Un enjeu pour le quartier, les riverains et la mobilité

Ce projet va contribuer à la régénération du quartier du Midi en le rendant plus accueillant, chaleureux et vivant, à tout moment de la journée. Il traduit un objectif stratégique de la SNCB : améliorer l’attractivité de ses gares comme lieux vivants et intermodaux, et de leurs quartiers pour ses voyageurs et les riverains, et favoriser ainsi le choix du train.

Bien desservi par le transport public, profitant d’une riche mixité sociale, réunissant des fonctions de bureaux, commerces et logements et jouant un rôle tant bruxellois que national et international, le quartier de la gare de Bruxelles-Midi mérite une transformation pour améliorer la qualité de vie de ses habitants et renforcer l’image de l’entrée principale de la capitale pour les voyageurs.

Outre l’amélioration significative de l’environnement immédiat de la gare, le projet permet de rééquilibrer les fonctions dans le quartier avec plus d’équipements publics, d’espaces verts et de logements. Le nouveau bâtiment deviendra un point de repère dans le paysage urbain bruxellois qui soulignera de façon sobre et contemporaine la présence de la gare.

Un enjeu pour le service aux voyageurs

Le projet rassemble dans un bâtiment d’une superficie de 71.000 m² l’ensemble des équipes actuellement réparties sur 7 sites autour de la gare du Midi et occupant actuellement ​ 140.000 m². Cette proximité permettra plus de transversalité et de collaboration, pour améliorer encore le service aux voyageurs.

En accueillant les fonctions essentielles à l’activité ferroviaire à l’échelle nationale, le nouveau bâtiment deviendra le centre névralgique de la gestion du trafic en temps réel et de la sécurité ferroviaire (présence du Security Operations Center national).

Un enjeu en tant qu’opérateur public responsable

Le projet répond à plusieurs enjeux de la SNCB en tant qu’entreprise publique. Il optimise son foncier (diminution de plus de 50% de son foncier) avec un projet exemplaire au niveau environnemental (certification BREEAM « Excellent » avec 83,5% - bâtiment passif, zéro énergie fossile, circularité des matériaux, gestion exemplaire de l’eau, augmentation de la biodiversité, etc.).

Il implémente par ailleurs les nouvelles formes d’organisation du travail dans un environnement qualitatif qui prend en compte un taux de présence sur place de 50% du personnel. Il s’agit également d’un projet innovant au niveau numérique (Smart Building et Digital Twin ou double numérique, technologie qui permet de créer une copie digitale du bâtiment physique en temps réel) qui permettra d’optimiser les consommations, l’occupation et la maintenance ainsi qu’une gestion préventive et en temps réel.

Il va également permettre de réduire significativement les consommations énergétiques, les coûts d’exploitation et l’impact environnemental des bâtiments actuels.

Le chantier démarrera prochainement

Des travaux des sécurisation et d'assainissement ont débuté il y a peu. Le démarrage du chantier commencera quant à lui dans les prochains mois. Le bâtiment devrait être opérationnel courant 2025.

Le projet, réalisé par le consortium BESIX, BPC/BPI et Immobel, a fait l'objet d'une étroite collaboration entre la SNCB, la Région de Bruxelles-Capitale, la Commune de Saint-Gilles, le Maître architecte, Perspective, URBAN ainsi que les autres administrations régionales.

Elisa Roux

Elisa Roux

Porte-parole, SNCB

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

A propos de la SNCB

En route. Vers mieux. La SNCB, l’opérateur du transport voyageurs en Belgique, veut être le choix évident pour une mobilité confortable et durable en Belgique. Son objectif : des clients satisfaits qui considèrent le train comme une solution évidente à leurs besoins de mobilité. Employeur majeur en Belgique et acteur incontournable de la mobilité, la SNCB poursuit ses investissements pour un transport tourné vers le client, ponctuel, sûr et confortable. Les équipes de la SNCB s’activent au quotidien pour offrir convivialité et fonctionnalité dans les gares, favoriser les connexions intermodales, entretenir et renouveler les trains et amener les voyageurs de manière fiable à leur destination. Elles placent, chaque jour, le voyageur au centre de leurs préoccupations.