achtergrondfoto.jpg
Partager :

La SNCB adapte son offre de trains, tant de manière temporaire que structurelle

2 décembre 2021 - La SNCB va renforcer son offre de trains à partir du 12 décembre. Cependant, temporairement, l’offre de trains ne pourra pas être maximale car le personnel de la SNCB, au même titre que l’ensemble de la population, est touché par la pandémie actuelle.

En raison de l’évolution de l’épidémie et de l'augmentation du nombre de contaminations, la SNCB, tout comme d'autres secteurs économiques, est en effet actuellement confrontée à des cas de maladie et/ou de quarantaine parmi son personnel. Cela implique la suppression temporaire et planifiée d'une centaine de trains sur un total de 3.800 trains (soit environ 2,5 %), à partir de ce lundi 6 décembre. La SNCB souhaite limiter au maximum les désagréments pour ses voyageurs en adaptant temporairement son offre et ainsi éviter que, chaque jour, des trains ne doivent être supprimés de manière imprévue.

Depuis le lundi 29 novembre, une vingtaine de trains P (trains de pointe) vers et depuis Bruxelles ont déjà été retirés de l’offre. À partir du lundi 6 décembre, une centaine de trains supplémentaires, qui concernent cinq relations ferroviaires, seront également supprimés quotidiennement. Un retour à l'offre complète sera effectué dès que possible, en fonction de l'évolution des chiffres liés aux maladies/quarantaines.

Ces suppressions temporaires dans l'offre de trains visent à garantir que les voyageurs puissent continuer à bénéficier d’une offre claire et prévisible, et répondant à leurs besoins de mobilité. La SNCB renforcera également la composition des trains de l'offre existante là où cela s'avère nécessaire, afin de garantir le confort de ses clients.

Concrètement, à partir du lundi 6 décembre, outre la suppression de certains trains P, un des quatre trains IC par heure entre Anvers et Bruxelles sera supprimé en semaine. La liaison S32 entre Puurs, Essen et Roosendaal passera à une fréquence d’un train toutes les heures au lieu de toutes les demi-heures. Par ailleurs, les trains S53 entre Gand-Saint-Pierre et Lokeren sont quant à eux supprimés.

Les trains IC entre Mons et Aulnoye ainsi qu’entre Namur-Charleroi et Maubeuge sont également supprimés de manière provisoire (en semaine et durant le week-end). Les voyageurs se rendant en France sont invités à voyager via Lille.

La SNCB veille au quotidien à l’évolution de la situation et continuera de prendre les mesures nécessaires pour éviter au maximum des suppressions imprévues.

Avec le renforcement des mesures COVID prises par le gouvernement, le nombre de voyageurs a à nouveau chuté à 70 % des chiffres de fréquentation d’avant la crise sanitaire. En septembre et en octobre, le nombre de voyageurs était encore de 80 % des volumes observés aux mêmes périodes en 2019. La SNCB entend continuer à jouer sans relâche le rôle essentiel qui est attendu d’elle, comme elle le fait depuis le début de la crise sanitaire et ce, malgré l’impact financier significatif que représente une offre de trains maximale.

Poursuite de l’augmentation de l’offre

Ces adaptations provisoires, et forcées, de l'offre de trains existante rendues nécessaires par la pandémie n'entravent nullement la poursuite de l'augmentation structurelle de l'offre à partir du 12 décembre 2021 dans le cadre du Plan de transport décembre 2020-2023. Ce plan se déroule en plusieurs phases, chaque fois mises en œuvre en décembre. Une grande partie des adaptations a déjà été réalisée en décembre 2020. Le planificateur de voyages en ligne de la SNCB tient déjà compte de cette offre étendue de trains dès ce 12 décembre 2021.

  • L'offre suburbaine autour de Bruxelles sera ainsi renforcée par les trains S8 Louvain-la-Neuve – Bruxelles-Midi, qui, en semaine, sont désormais prolongés jusqu'à Zottegem. Ces trains s'arrêtent également à Anderlecht, ce qui signifie qu’en semaine, la gare d'Anderlecht accueille une deuxième relation S par heure au lieu d'une actuellement. Les voyageurs qui prennent le train dans les gares entre Bruxelles-Midi et Zottegem (Hillegem, Herzele, Terhagen, Burst, Ede, Haaltert, Welle et Denderleeuw) bénéficieront ainsi d’une liaison ferroviaire directe avec le quartier européen de Bruxelles, ces trains s'arrêtant également en gare de Bruxelles-Schuman et de Bruxelles-Luxembourg.
  • Une nouvelle liaison IC rapide entre Hasselt et Anvers-Central sera ajoutée en semaine. Grâce à cette liaison, les voyageurs peuvent circuler plus rapidement toute la journée entre Anvers, Hasselt et les gares intermédiaires. Le temps de trajet entre Anvers et Hasselt sera d'environ une heure.
  • Les trains S9 Braine-l'Alleud – Bruxelles-Schuman – Louvain circulent désormais jusqu'à Landen. Par conséquent, ces trains s'arrêtent également à Vertrijk, Tirlemont, Neerwinden et Ezemaal. Grâce à ce renforcement de l’offre, les voyageurs prenant le train dans ces gares disposeront d'un train direct vers le quartier européen (gares de Bruxelles-Schuman et Bruxelles-Luxembourg). Il s'agit également d’une bonne nouvelle pour les voyageurs de l'est de la province du Brabant wallon (Beauvechain, Jodoigne, Orp-Jauche et Hélécine) et de l'ouest de la province de Liège (Lincent, Hannut, Wasseiges et Braives).
  • Les dimanches et jours fériés, les trains IC Anvers-Central – Brussels Airport-Zaventem – Louvain/Hasselt circuleront dorénavant toutes les heures entre Louvain et Hasselt, contre un train toutes les deux heures actuellement. Ces trains s'arrêtent dès lors également à Wezemaal, Aarschot, Langdorp, Testelt, Zichem, Diest et Schulen. Le samedi, ces trains circulent déjà toutes les heures entre Louvain et Hasselt.
  • En semaine, la relation S44 Waremme – Liège-Guillemins sera prolongée jusqu'à Seraing et Flémalle-Haute. La fréquence des trains reliant Seraing et Ougrée à Liège-Guillemins sera ainsi portée à 2 trains par heure, dans chaque sens, et ce pendant toute la journée.

Trains supplémentaires tôt le matin et tard le soir (semaine et week-end)

Les jours de semaine, des trains supplémentaires tôt le matin et/ou tard le soir circulent entre les gares suivantes :

  • Gand-Saint-Pierre et Termonde ​ (trains tôt le matin et tard le soir)
  • Gand-Saint-Pierre et Alost (trains tard le soir)
  • De Courtrai et Gand-Saint-Pierre vers Bruxelles et retour (trains tard le soir)
  • De Namur à Liège (trains tard le soir)
  • De Liège à Huy (trains tard le soir)
  • Depuis Ottignies/Charleroi vers Namur et inversement vers Charleroi (trains tard le soir)

Pendant le week-end, des trains supplémentaires tôt le matin et/ou tard le soir circulent entre les gares suivantes :

  • Train supplémentaire tôt le matin le samedi depuis La Panne vers Lichtervelde et Gand-Saint-Pierre. Train supplémentaire tard le soir en sens inverse de Gand-Saint-Pierre à La Panne
  • Trains tard le soir entre Ostende et Courtrai
  • Trains supplémentaires tard le soir entre Courtrai et Ostende

Renforcement de l'offre vers Amsterdam-Central

Désormais, les trains IC Bruxelles-Midi – La Haye/Amsterdam circulent tous jusqu’Amsterdam-Central en semaine et le week-end. Seize trains IC par jour au lieu de douze circuleront par conséquent entre Bruxelles et Amsterdam, et ce dans les deux sens. Ces trains s'arrêtent également à Malines, Anvers-Berchem, Anvers-Central et Noorderkempen. Les voyageurs se rendant à La Haye peuvent prendre une correspondance à Breda ou à Rotterdam.

Georges Gilkinet, Ministre fédéral de la Mobilité : "En tant que Ministre de la Mobilité, j'ai expressément demandé à la SNCB de mettre en œuvre son Plan de transport pour 2022. Afin de convaincre davantage de personnes de prendre le train, il est important que l'offre de train soit structurellement renforcée. C'est aussi mon ambition : + de trains, + de clients pour la SNCB, moins d'émissions de CO2 et d'embouteillages, et aussi + de ressources propres pour la SNCB et Infrabel. Avec le Gouvernement fédéral, je veux faire du train la colonne vertébrale de notre mobilité ! ». Le ministre Gilkinet considère cette augmentation structurelle comme un pas dans la bonne direction. Il exprime aussi explicitement sa solidarité avec les collaborateurs de la SNCB : ​ « Je souhaite apporter tout mon soutien aux cheminot.e.s qui, comme le reste de la société, sont aujourd'hui durement touché.e.s par la pandémie. Grâce à eux, les trains ont pu circuler en toute sécurité ces derniers mois. La SNCB est maintenant contrainte de s'organiser pour maintenir le trafic ferroviaire le plus fluide possible, même dans ces circonstances difficiles. Mais nous faisons tout ce que nous pouvons pour que tous les trains circulent à nouveau dès que possible. Ensemble, nous travaillons sur le train de demain ​ ! »

 

Elisa Roux

Elisa Roux

Porte-parole, SNCB
Marianne Hiernaux

Marianne Hiernaux

Porte-parole, SNCB

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

A propos de la SNCB

En route. Vers mieux. La SNCB, l’opérateur du transport voyageurs en Belgique, veut être le choix évident pour une mobilité confortable et durable en Belgique. Son objectif : des clients satisfaits qui considèrent le train comme une solution évidente à leurs besoins de mobilité. Employeur majeur en Belgique et acteur incontournable de la mobilité, la SNCB poursuit ses investissements pour un transport tourné vers le client, ponctuel, sûr et confortable. Les équipes de la SNCB s’activent au quotidien pour offrir convivialité et fonctionnalité dans les gares, favoriser les connexions intermodales, entretenir et renouveler les trains et amener les voyageurs de manière fiable à leur destination. Elles placent, chaque jour, le voyageur au centre de leurs préoccupations.

www.sncb.be